Milieux naturels du territoire

Voir l'image en grand
Les différents paysages de Cœur de Savoie, et les milieux naturels associés

Le territoire de Cœur de Savoie comporte de nombreux milieux naturels, tout aussi importants les uns que les autres. Ils sont parfois soumis à de nombreuses pressions : urbanisation et infrastructures de transports (routes, autoroutes, ...) qui fragmentent le territoire, abandon des pratiques agricoles, développement des espèces végétales invasives, ...
Lors de l'étude de préfiguration au contrat vert et bleu, une vidéo présentant l'ensemble de ces informations a été réalisée.

 

L'ensemble de ces milieux naturels forme un ensemble de continuités écologiques appelée Trame Verte et Bleue, qui permet aux espèces animales et végétales de vivre et se déplacer.

Montraillant et Arclusaz
Bauges et Lac de Sainte-Hélène
Montraillant et Chartreuse
Pic de l'Huile - Montraillant
Vallée de l'Isère
Vallée de l'Isère
Lac de Saint-André
Lac de Sainte-Hélène
Val Gelon
Alpage du Champet
Val Coisin
Haut Gelon - Belledonne
Val Pelouse
Val Coisin - Granier
Abymes de Myans

FAQ - Liste

Milieux naturels

Les alpages et pelouses d’altitude

Voir l'image en grand
Ces milieux sont présents en altitude, à la limite supérieure de la forêt lorsque les arbres laissent place à une végétation herbacée. Sur le territoire, ces pelouses représentent environ 600 Ha : 500 Ha sur Belledonne et 100 Ha sur les contreforts des Bauges. On peut retrouver des espèces végétales et animales emblématiques, comme le rhododendron, l’orchis vanille, le tétras-lyre ou la marmotte.

Les boisements alluviaux

Voir l'image en grand
Ces milieux boisés particuliers sont situées sur des sols formés d’alluvions qui ont été déposés par un cours d’eau. Ces boisements deviennent particulièrement rares : localisés dans les plaines et vallées, ils sont soumis à de nombreuses pressions et sont parfois détruits.

Sur Cœur de Savoie, on retrouve environ 1000 Ha de forêts alluviales, qui abritent des espèces typiques : rainette verte, sonneur à ventre jaune, aulne glutineux, saule blanc, …

Les milieux boisés

Voir l'image en grand
Les forêts du territoire sont différentes suivant l’altitude où on se trouve : les forêts de feuillus se retrouveront en plaine tandis que les forêts de conifères seront présentes plus en altitude. Entre les deux, on retrouvera des forêts mixtes qui regrouperont essences feuillues et persistantes. Ces milieux sont pour la majorité composés de feuillus (80%) et représentent 53% du territoire Cœur de Savoie. Dans les forêts, on peut retrouver par exemple le pic noir, la rosalie des Alpes, le châtaignier ou le sabot de Vénus.

Les milieux agricoles

Voir l'image en grand
Souvent localisés dans les vallées ou sur les coteaux, on retrouve de nombreux types d’usages : vignobles, maraichage, grandes cultures, pâturage, prairies de fauche, … Il y a parfois des infrastructures agro-écologiques présentes : haies, bosquets d’arbres, bandes enherbées. L’ensemble forme le bocage. Environ un tiers du territoire est occupé par des milieux agricoles, dont 50% par des prairies, 34% par des grandes cultures, 15% de vignes et 1% de vergers. Dans les cultures, on peut retrouver une flore spécifique que l’on appelle messicole (coquelicot, nielle des blés). Dans les milieux agricoles en général, on peut aussi retrouver la gagée des champs, le lièvre ou la chouette chevêche.

Les milieux aquatiques

Voir l'image en grand
Constitués de l’ensemble des milieux abritant de l’eau, on retrouve sur le territoire deux rivières (l’Isère et l’Arc), de nombreux cours d’eau (Gargot, Gelon, Coisin, Bondeloge, Bialle, …), des lacs (Sainte Hélène, Saint André, Saint Clair, …) et de nombreux étangs. De nombreuses espèces animales et végétales sont présentes : truite fario, chevalier guignette, petite massette, renoncule aquatique, …

Les pelouses sèches

Voir l'image en grand
Ces milieux rares et dispersés sur le territoire sont peu connus : ce sont des pelouses naturelles composées d’une végétation rase et clairsemée. On les retrouve souvent sur les coteaux exposés est ou sud-est, pauvres en nourriture et soumis à la sécheresse. Environ 600 hectares sont présents sur Cœur de Savoie, localisés en majorité sur les contreforts des Bauges et de Chartreuse, et sur la colline de Montraillant. Dans ces pelouses sèches, on peut retrouver l’orchis pourpre, l’aster amelle, le circaète Jean le Blanc ou encore le lézard vert.

Les zones humides

Voir l'image en grand
Elles regroupent l’ensemble des milieux naturels comprenant de l’eau en permanence ou temporairement, qu’elle soit visible ou non : étangs, mares, prairies humides, tourbières, marais, boisements inondables, … Ces milieux, très menacés notamment par l’urbanisation, les pollutions ou le drainage jouent de nombreux rôles importants : régulation des crues, épuration de l’eau, apport en eau lors des sécheresses, …

Sur Cœur de Savoie, on retrouve 150 zones humides qui correspondent à 8% du territoire (2 700Ha), et qui abritent des espèces telles que l’orchis des marais, la linaigrette grêle, l’agrion de mercure ou le cuivré des marais.

Faune et flore emblématique de Cœur de Savoie

Orchis brûlé
Bouquetin
Rainette verte Pixabay
Agrion de Mercure
Sabot de Vénus Pixabay
Tétras Pixabay
Lagopède Pixabay
Rhododendron
Lys martagon
Chamois
Chouette effraie Pixabay
Sonneur à ventre jaune Pixabay
Chat forestier wikimedia commons_Luc Viatour
Renoncule aquatique
Chouette chevêche Pixabay