La charte forestière Val Gelon Coisin

Depuis 2008, la Communauté de communes a souhaité donner une place importante à la forêt en renforçant ses interventions de valorisation du bois dans le Val Gelon Coisin. Sollicitée par le Conseil général et les Communes Forestières de Savoie, elle a signé en 2008 une convention d'objectifs pour ensuite initier une Charte Forestière de Territoire.

Suite à un travail de diagnostic et de concertion des acteurs locaux et institutionnels en lien avec la filière bois, la charte a été signée le 10 décembre 2012.

Qu'est-ce qu'une charte forestière ?

Une Charte Forestière de Territoire (CFT) est un outil d’aménagement créé parla Loi d’Orientation Forestière du 9 juillet 2001. Son objectif est de créer un lien entre le développement économique, écologique, social et culturel d’un territoire forestier.

Dans son périmètre d’application, la Charte assure une garantie de reconnaissance de la forêt auprès des acteurs du développement qui s’engagent à l’intégrer à leurs politiques et actions locales.                                                                                    

Dans cet objectif la Charte Forestière de Territoire, en s’appuyant sur un état des lieux du territoire, prévoit un programme d’actions regroupant des opérations variées. Toute action engagée par la charte se base sur le volontariat. En conséquence, la charte n’a pas de valeur juridique particulière.

Présentation générale et diagnostic forestier du Val Gelon / Coisin

Le périmètre de la Charte regroupe 32 communes et 3 cantons de Cœur de Savoie.

A noter:

  •  La superficie de la forêt du Val Gelon Coisin couvre plus de 8500 Ha dont 4700 Ha situées en forêt privée (55%) et 3800 Ha en forêt publique (45%). La forêt représente donc près de 40% de la superficie totale (moyenne départementale : 31%) et a la spécificité d'être très diversifiée, le territoire faisant la jonction entre la plaine et la montagne.

  • L’essentiel de la ressource forestière résineuse se trouve à 61% en forêt publique alors que les feuillus se situent majoritairement en forêt privée (87%). 

  • Le territoire Val Gelon Coisin compte 13 entrepreneurs de travaux forestiers français.

  • Six scieries sont installées sur le territoire, dont 2 (scierie de Savoie –anciennement Lapierre- et scierie Gerbier) qui se démarquent par une activité plus soutenue que les autres. Toutes confondues, elles emploient près de 100 salariés et transforment un peu plus de 110000 m3 par an, essentiellement des résineux. Ce sont principalement des entreprises familiales.

  • La seconde transformation est bien développée sur le Val Gelon Coisin puisque le territoire accueille près de 40 entreprises, dont Cascades qui constitue le plus gros employeur du canton de La Rochette et qui est un acteur incontournable de la filière bois du fait de sa demande conséquente en plaquettes forestières.

  • Le Val Gelon Coisin est régulièrement sollicité par des entreprises de seconde transformation du bois qui sont à la recherche de terrains pour s’implanter sur le secteur. Le territoire n’est pas doté de suffisamment d’espaces dédiés à ce genre d’activités. Il s’agit d’un choix politique étant donné que ce sont des entreprises consommatrices d’espaces mais offrant peu d’emplois.

Taux de boisement:

 Ce résumé s’appuie sur la Charte Forestière de Territoire Val Gelon Coisin signée le 10 décembre 2011.

Des orientations aux actions


 

Enjeux

 

 

Actions

1. Inscrire la forêt comme un atout économique du territoire en développant la filière bois et en gérant mieux la ressource forestière

 

1.1     Bourse foncière forestière

1.2     Schéma de desserte

1.3     Création de plateforme bois

1.4     Animation interprofessionnelle

 

2. Communiquer, former, sensibiliser et animer pour reconquérir la forêt du Val Gelon Coisin

 

 

 

 

 

 2.5   Approche paysagère

2.6   Patrimoine forestier

2.7   Espaces forestiers touristiques

2.8   Dégâts du gibier

 

3. Adopter une démarche expérimentale et innovante pour remédier aux exigences locales : depuis son exploitation à sa commercialisation, de sa protection à sa fréquentation

 

 

 

 

 

 3.9   Lancement de chantiers pilotes

3.10 Culture forêt – bois

3.11 Syndicat de coopération forestière

3.12 Animation Charte

 

Axe 1 : Inscrire la forêt comme un atout économique du territoire en développant la filière bois et en gérant mieux la ressource forestière

 Consolider le positionnement économique de la filière bois, favoriser l’exploitation et la valorisation de la forêt, adapter sa gestion, développer l’emploi, soutenir les entreprises de 1ère et 2ème transformation, prendre en compte des besoins de projets plus importants portés par les industries implantées localement (pour certaines, leader dans leur fabrication : Cascades, Ecotim…)

Placer la forêt comme un élément dans la réflexion d’aménagement du territoire.

 

Axe 2 : Communiquer, former, sensibiliser et animer pour reconquérir la forêt  du Val Gelon Coisin

 L’évolution des compétences communales liées à la forêt, l’importance d’associer la forêt dans les débats et orientations financières et politiques des collectivités, la mobilisation des élus et la qualité de concertation sont des conditions de réussite de la Charte Forestière de Territoire.

C’est pourquoi la CFT encourage des programmes d’information, de sensibilisation dans le choix de projets locaux.

Cette orientation vise avant tout à :

Développer une vision et des projets partagés entre les acteurs

Réappropriation de la forêt dans tous ses aspects par les élus

Encourager la mutualisation des actions et projets forestiers des collectivités locales

 

Axe 3 : Adopter une démarche expérimentale et innovante pour remédier aux exigences locales – depuis son exploitation à sa commercialisation, de sa protection à sa fréquentation

 Le caractère innovant de la CFT peut prendre de nombreuses formes. Il doit d’agir par exemple d’actions :

Visant à de nouvelles formes de valorisation des ressources locales

Intéressantes pour le développement local mais non prises en compte par les autres politiques de développement

Apportant de nouvelles réponses aux faiblesses et aux problèmes des espaces forestiers actuels

Correspondant à la définition classique de l’innovation : un nouveau produit, un nouveau procédé, une nouvelle forme d’organisation, …


Informations extraites de la Charte Forestière de Territoire Val Gelon Coisin signée le 10 décembre 2011.